Jaresh

Basiran Dancer turned Bear Oracle

Description:
Bio:

To Translate

p.Dans les hautes terres d’Ubikokeli au nord du royaume de Basir vivaient les membres de la tribu dejyr des Ours Blancs. Peuple de chasseurs-cueilleurs semi-sédentaires, ils évoluaient en échangeant avec les mineurs nains et les fermiers halflings de la région. Deux fois par année, les Ours Blancs entraient dans Bet Urala pour y passer une semaine à écouler le fruit dans leur commerce. Ils étaient d’ailleurs reconnus pour leurs spectacles de saltimbanques divertissant les habitants des bas-quartiers de la ville.

Parmi les Ours Blancs vivait un jeune garçon nommé Jaresh. Malgré son jeune âge, il faisait preuve d’un talent hors du commun pour le spectacle, particulièrement pour la danse. Doté d’un charisme exceptionnel, il attirait à lui seul des foules importantes. Malheureusement pour lui, il attira également l’attention de Delara, une danseuse basirienne qui vit en le jeune garçon une recrue potentiellement puissante. Elle tenta de convaincre ses parents de le céder à l’académie de Bet Urala, mais ceux-ci refusèrent. Elle leur offrit une importante somme d’argent en compensation, mais ils déclinèrent l’offre. Devant leur obstination, Delara décida de faire kidnapper le jeune garçon par un groupe de mercenaires grassement payés. Bien que Jaresh protesta quelques temps comme tout enfant séparé de ses parents, mais les années et l’influence de sa mère adoptive effacèrent les souvenirs de sa famille. Sa fascination pour les astres lunaires, qui dominaient le ciel nocture des hautes terres d’Ubikokeli par temps clair et qu’il pouvait fixer pendant des heures, était la seule réminescence de sa vie passée. Delara fut une mère aimante mais une professeure sévère, car elle voulait pousser le don de Jaresh à ses extrêmes limites. Il ne manquait de rien à l’académie, ni de biens, ni d’affections. Pourtant, il avait contamment l’impression d’avoir un vide dans son coeur.

Un soir, après un entraînement particulièrement intense, Jaresh relaxait sur le balcon de sa chambre, surplombé par une pleine lune. Soudain, il se mit à entendre un murmure incompréhensible. Il chercha en vain d’où provenait le son, puis il prit conscience que la lune lui parlait et qu’il la comprenait. Elle se mit à briller à un point tel que le ciel fut illuminé comme en plein jour. Jaresh vit des esprits zoomorphes danser autour de lui et se joignit à leur chorégraphie. Puis, il se souvint: sa vie dans les hautes terres, ses parents, son enlèvement, ses pleurs d’enfant. Il prit alors conscience des mensonges de Delara, mais lorsque ses visions se terminèrent, il se réveilla à l’extérieur de Bet Urala, près de l’endroit où il avait vu ses parents pour la dernière fois. Jaresh ne pouvait se résoudre à retourner vers ceux qui l’avaient arraché à sa famille. Il savait aussi que les danseurs basiriens, particulièrement Delara, se lanceraient à ses trousses. Il décida donc de fuir vers le nord en direction des hautes terres et poursuivit sa route jusqu’en Pekal, espérant qu’on ne le retrouve pas là-bas. De plus, étant donné les étranges pouvoirs qui s’étaient éveillés en lui, le rendant plus sensible à son instinct et aux caprices des lunes que les autres humains, il se dit que ce royaume réputé pour sa tolérance serait une excellente terre d’accueil.

Son chemin le mena à Bet Rogala, plus précisément à l’auberge du Phoenix Éternel, où il fit la rencontre de Drakk, un guerrier hobgobelin avec un sens de l’honneur surdéveloppé, et de Rurikk, un nain magus apparenté à un clan des hautes terres d’Ubikokeli. Ensemble, ils formèrent un groupe de mercenaires parrainé par le barde Loakim et fréquemment commandité par le prince Kafen de Pekal. Au fil de leurs aventures, Jaresh continua à écouter les voix des astres lunaires et eut une seconde vision qui l’amena à renouer avec l’animal-totem de sa famille. Il apprivoisa ainsi un ours blanc qu’il nomma Arturr, le même nom que son meilleur ami d’origine fhokki à l’académie de Bet Urala. Il développa également son propre style de combat à la lance en adaptant les techniques qu’il avait apprises de ses maîtres danseurs basiriens. Avec le récent coup d’état en Pekal, Jaresh et ses compagnons d’armes suivirent le prince Kafen et son entourage en exil, espérant y trouver la fortune, la gloire et, peut-être même pour le jeune Dejy, un sens à ses visions.

Jaresh

Glimpses of adventure JayLavoie Faerbast