Glimpses of adventure

[RR] Mieka - Page IV

Sur les traces d'Urgaz

Après avoir solidifié la charrette, nous y avons déposé le coffre-tombeau et des couvertures remplies de joyaux et de pièces. Dram ramassa une large part du trésor en la mettant dans un sac qui ne semblait pas avoir de limite. Il nous quitta en nous disant qu’il reviendrait nous revoir lorsqu’il aurait d’autres informations sur le marteau. Je ne sais plus très bien quoi penser de ce petit nain maigrelet. Nous nous dirigeâmes vers Bet Rogala sans avoir le moindre problème. Les gardes de la porte nous questionnèrent et nous nous sommes immédiatement dirigés vers l’auberge du Phénix Éternel. Notre butin plut beaucoup à Kurgan, mais pas le tombeau du nain. En attendant de trouver une solution, nous le laissâmes dans les écuries. Je pus enfin retrouver la chaleur réconfortante de la forge pendant plusieurs jours sans éprouver le moindre souci. Bast semblait toujours parti au collège de magie pour parfaire ses connaissances. Ariana retrouvait sa forêt bien aimée et avait décidé de travailler pour que la tête de dragon devienne une pièce murale de la salle commune. Je travaillai pour les deux sœurs assez longtemps pour payer mon projet de contenant métallique pour retenir les eaux de pluie.

Ce ne fut pas bien loin avant que mon univers calme et paisible fut bouleversé. Darius nous appris que la Guilde venait collecter les intérêts de Kurgan et que la somme avait augmenté de 1000 pièces d’or. Il devait aussi voler un tableau à une grande cantatrice de la cité. Pendant mes moments de liberté je faisais un peu de repérage pour connaître mieux l’emplacement et pour vérifier si les égouts pouvaient être une bonne solution pour pénétrer dans le manoir. Darius et Bast partirent un long moment afin de connaître mieux l’endroit en consultant les plans du manoir. Darius partit faire une courte exploration dans les égouts et il me dit qu’il avait aperçu une créature gigantesque. Je retournai là-bas avec lui et je constatai qu’il y avait bel et bien du bruit étrange mais nous n’avions pas vraiment le choix. Lorsque nous fîmes prêts, nous nous divisâmes en deux équipes. Darius et Bast passeraient par la grille et Ariana et moi utiliseront les égouts. Arrivées à l’entrée menant au manoir, je vis pour la première fois la créature avec ses tentacules griffues. Je tentai de l’attaquer du mieux que je le pus mais mes coups ne semblaient pas faire mouche. Je fus attrapée par l’une de ses tentacules, mais je ne fus pas mangé grâce à mon armure. Darius finit par réussir à ouvrir la porte qui nous séparait après plusieurs minutes. Au moins les trois autres furent plus chanceux que moi. Ariana réussit à me dépendre de l’emprise du monstre et Darius acheva la bête en lui tirant sur sa petite excroissance sur le dessus de sa tête. Nous rentrâmes dans le manoir et Bast nous nettoya rapidement. Arianna assura l’arrière-garde tandis que Darius, Bast et moi explorions le manoir à la recherche du fameux tableau. Darius ouvrit une porte au deuxième étage et je ressentis une sensation très désagréable, car pour la première fois de ma vie mes yeux ne pouvaient pas percer l’obscurité. Darius s’engagea le premier et fit un vacarme d’enfer en se cognant contre le rebord de la porte. Bast fit tout autant de bruit en entrant dans la pièce. Je me risquais tout de même à entrer dans cette pièce oppressante. J’entendis Bast lancer un sort et dire à Darius de ramasser le cadre avec des griffes. Après cette aventure, l’attitude de Bast changea du tout au tout. Lui d’ordinaire si joyeux, voulut partir précipitamment et ne se plaignit pas de la promenade dans les égouts. Ariana alla chercher ses outils afin que Darius puisse enlever la toile du cadre. Je n’aimais pas particulièrement cette peinture en trois dimensions représentant un banquet de démons. Bast nous dit que la cantatrice avait fait deux pactes avec deux démons. Il nous dit que la statuette de la pièce le lui avait dit. Nous décidâmes d’aller aux docks pour nous cacher, car Bast nous assurait que le cadre pouvait être détecté par magie. Il nous fit grimper dans une espèce de cocon magique. Darius finit pas dégager l’image du cadre qui se révélait être une peau humaine. En ressortant du cocon, j’entrepris de détruire ce cadre magique en le fracassant avec mon marteau. Lorsque je réussis à le briser, une multitude de griffes partirent de tous les côtés. Une d’entre elles toucha Ariana et s’enfonça dans sa peau sans laisser la moindre trace. Je ne sais pas ce qui va se passer par la suite, mais j’ai une mauvaise impression. J’espère que nous éloigner de la ville sera une bonne idée.

Sauver une population isolée et menacée est une noble tâche.

Comments

JayLavoie JayLavoie

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.