Glimpses of adventure

[RR] Mieka - Page II

Sur les traces d'Urgaz

Après la dernière escapade dans le pays des hobgobelins, nous étions revenus tous sains et saufs à Bet Rogala après avoir remis la missive de Tergal au chancelier Ut’Karg. Notre mission de messager accompli, nous sommes revenus chez nous pour offrir à Kurgan le fruit de notre butin. La vie avait repris son court normal : je m’entraînais dehors et je tentais d’apprendre les enseignements d’Ariana sur la nature en la suivant dans ses nombreuses expéditions hors de la ville. Toute la journée je travaillais à la forge des deux sœurs et le soir je donnais un coup de main à Kurgan au Phénix Éternel afin d’éviter tout incident. Darian nous avait quittés pour une retraite dans son monastère et nous n’avions pas eu de ses nouvelles depuis à l’exception peut-être des brèves visions de Darius. Le mystère des peaux mortes dans le lac n’était toujours pas résolu. Une rumeur courait dans la cité à propos de foyer de peste. Ariana et moi pensions que cette affaire était le résultat avec la pollution du lac. Toutefois, nous n’avons pas eu la chance de vérifier la véracité de cette hypothèse.

En se rendant au palais, Ariana, Darius, Bast et Ternser avons été témoins d’une scène vraiment étrange. Nous avons vu à plusieurs reprises le même homme d’apparence très ordinaire et portant un capuchon se dirigeant vers la même direction que nous. À chaque fois qu’Ariana tentait de communiquer avec cet individu, ce dernier faisait toujours les mêmes gestes mais ne répondaient pas. En plus, elle avait vu un deuxième Bast le matin même sortir pour une seconde fois de l’auberge. Là, tous les individus que nous avions vus se tenaient en cercle et dégageait une chaleur intense qui brûlait nos vêtements. Ils firent apparaître une colonne qui fit un grand trou dans le palais et disparurent. Bast nous révéla qu’il y avait des traces de différentes magies et qu’il notait celle de nécromancie entre autre. Les gens du Collège de magie accoururent pour enquêter et nous donnâmes notre version des faits au conseiller. Ariana se demandait si tous ces événements avaient un lien avec les cadavres qui se trouvent dans le lac.

Tergal nous reçut pour nous donner une nouvelle mission : raccompagner chez lui un ambassadeur. Un très grand homme héron très frêle nommé Mektak. Personne n’avait jamais vu une créature de ce genre et le voyage débuta par une foule de questions sur ses habiletés et son pays natal. Un petit groupe avait décidé de se joindre à nous pour vivre dans le pays de l’étranger. Sur la route, nous rencontrâmes des squelettes. Bast se recroquevilla dans un coin, paralysé par la peur. Darius, Ariana et moi nous combattirent vaillamment ces créatures, même si Darius ne maîtrisait pas vraiment le maniement de mon marteau de guerre. L’homme héron en tua avec sa magie et Bast finit par se maîtriser pour achever un blessé. Je me débarrassai sans vraiment faire trop d’efforts de ces viles créatures. Aucun des gens sous notre protection ne furent blessés par cette escarmouche.

Rendus dans une mare de boue, l’homme héron nous arrêta pour nous dire que nous étions arrivés. Cette descende par la boue en rebuta certains qui changèrent leur plan. Nous ressortîmes dans une eau claire. Le paysage était déroutant, un peu marécageux. À l’approche d’une tour végétale, des petites créatures semblaient envahir notre esprit d’une cacophonie difficile à supporter. Nous rencontrâmes aussi une femme puissante, Antunes, qui disait ne répondre que d’une seule personne. Elle nous proposa un marché intéressant pour augmenter notre marge de bénéfice et payer plus vite les dettes de Kurgan : 1000 pièces d’or pour l’escorte et autant pour chaque personne qui voudrait testait ses expériences. Nous acceptâmes après une nuit de réflexion. Après un sommeil qui dura au moins trois jours, nous avons appris que nous possédions de nouvelles capacités. Ariana avait des sens plus développés. Tenser semblait différent dans ce monde. Des hommes crocodiles, les gardiens de cette place nous raccompagnèrent vers la sortie.

En revenant dans un environnement familier, nous avons fait la rencontre d’une jeune et jolie humaine prénommée Raeva qui se rendait à Bet Rogala. Lorsque nous fîmes halte dans la même maison de fermier, elle attacha Bast par les pieds pour le chatouiller et je vis Bast lui-même aller se détacher. Pour se venger de cette humiliation, il mit dans son sac à dos de la merde de vaches. À Bet Rogala, la peste avait fait des ravages et la capitale était en quarantaine. Bast et Ariana restèrent dehors tandis que Darius et moi allâmes retrouver Kurgan. Nous fîmes la découverte du corps d’Hanalisa dans sa chambre. Elle avait eu le visage découpé soigneusement avec une lame et sa cage thoracique semblait avoir éclaté. Kurgan et moi nous nous débarrassâmes du corps. Pour oublier nos petits soucis, nous bûmes du cognac d’une très grande qualité provenant du pays de l’homme héron.

Comments

JayLavoie JayLavoie

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.